Masturbation en voiture





Ce qui, au départ, n’était qu’un simple jeu pour exciter mon homme, est devenu au fur et à mesure de cette pratique un véritable besoin. Je m’explique. Au tout début, je conduisais notre voiture pour revenir de notre lieu de vacance dans le sud de la France.

M’ennuyant ferme sur cette autoroute, je lance à mon copain, qui depuis est devenu depuis mon époux, que sous ma petite jupette de vacancière, et bien je ne porte aucun dessous, et non pas de petite culotte pour la coquine que je suis.

Immédiatement, je vois les yeux de mon chéri se mettre à briller de mille feux. L’excitation le gagne, et moi aussi, je dois bien l’avouer. Accompagnant le geste à la parole, c’est comme un automate que ma main descend soudain sur mes cuisses, se saisissant du tissus léger qui constituait ma mini-jupe, je la soulève, laissant ainsi à mon homme une vue parfaite sur ma petite toison pubienne. En effet, revenant de la plage, je me faisais le maillot afin de ne pas voir des poils pubiens disgracieux sortir, çà et là de mon string de bain.

Je continuais de conduire la voiture avec sérieux, j’avais seulement ma jupe relevé sur ma taille et ma foufoune légèrement poilue nue et à l’air libre. Voilà la seule chose qui me différenciait des autres conductrices qui remontait comme moi, vers leurs lieux d’habitations après ces trop courtes vacances.

Mon chéri me demanda de m’arrêter de toute urgence à la prochaine aire de repos, mais je n’en fis rien, car comme vous le savez les airs de repos sont saturés de monde, et il est impossible de trouver un petit coin tranquille pour s’isoler et donner libre court à nos fantasmes.

Mon homme prétextant qu’il n’en pouvait plus et qu’il me désirait trop, je décidais donc de le mettre un peu au défi. Ah bon, lui dis-je,  tu n’en peux plus, tu as tant envie de moi que ça, prouve le moi, lui lançais-je, la voix pleine de défi.

Mon copain ne réfléchissant alors plus avec sa tête mais plus qu’avec sa queue, baissa d’un coup son short, afin de me dévoiler un membre dressé d’une taille assez inhabituelle. J’avais donc ma preuve que je l’excitais bel et bien. Je continuais donc mon show en tirant sur le col de mon t-shirt afin de faire sortir un de mes seins. Mes seins ont la particularité d’être assez volumineux, mon haut ne me permettant donc pas de faire sortir les deux à la fois, pour cela il aurait fallu que j’ôte mon vêtement, mais cela n’aurait pas été très prudent.

S’en était beaucoup trop pour Gilles, qui se mit à agiter sa bite tout en regardant mon corps ainsi dévoilé aux autres automobilistes. Bien que je reste très concentré sur ma conduite, je ne pus m’empêcher de poser ma main sur le bout de son gland, et de faire jouer mes doigts avec le haut de sa queue bandante.

Mon pauvre chéri était tellement excité que sa bite en tremblait même. Il ne fut pas très long à jouir, dommage car j’aurais bien joué un peu plus longtemps avec sa bite. J’avais à présent du sperme plein les doigts, et mon futur mari fouillait alors dans la boite à gant cherchant un mouchoir en papier pour m’essuyer les doigts. C’était totalement inutile puisque très excitée moi aussi, j’ai immédiatement porté mes doigts à la bouche afin de gouter le plaisir de mon chéri.

Depuis cet épisode fort excitant, nous avons souvent réitéré cette expérience, mais depuis peu, cette excitation me gagne de plus en plus. D’ailleurs,  je me suis même surprise en revenant du travail, ou bien encore des courses à réaliser cela toute seule. Je roule sur la route, je soulève ma jupe, descend ma petite culotte à mi-cuisse lorsque j’en porte une, puis mes doigts descendent doucement sur mon entrejambe à la recherche de mon clitoris que je titille tout doucement histoire de faire monter le plaisir, doucement, tout doucement. Je dois rester concentré, c’est sans doute cela qui ajoute du piment à cette masturbation public que je pratique de plus en plus souvent, même toute seule.

 

J’espère que ma petite histoire érotique et coquine vous a plus et si vous aussi vous avez vécu, ou bien vous aimeriez vivre des choses similaires et bien que vous nous les racontiez ici, car j’aurai sans aucun doute un immense plaisir à vous lire avec une main dans ma petite culotte m’excitant de vos mots, tout comme j’espère que mon récit intime vous as aussi donné envie de vous masturber, et vous as donné beaucoup de plaisir.

Rating 3.38 out of 5
[?]

2 réponses à to “Masturbation en voiture”

  • john:

    merci bien pour ton joli recit. je ne l’ai pas lu en voiture mais dans mon lit à coté de ma copine endormie. cela ne ma pas pour autant empecher de caresser mon sexe en lisant ces qques lignes.
    bonne continuation =)

  • stéphane:

    je me suis donner un grand plaisir a te lire et j’adore qu’une femme c’est ce donner du plaisir elle connais bien son corps et je me suis tellement régalé que j’en redemande et espéré avoir un contact plus direct avec toi
    pour partager ce plaisir des mots ensemble
    agbasist59390@hotmail.fr

Laisser un commentaire

Membres en ligne